Un dieu travesti dans les jardins de Nymphenburg?

La question est posée. Pourquoi Hades porte-t-il le trident de Poséidon?

Voyez <LINK_TEXT text=« http://munichandco.blogspot.com/2011/05 … nburg.html »>Munich & Co.: Un drôle de dieu: l'Hadès de Nymphenburg s'est-il travesti en Poséidon?</LINK_TEXT>



Si tu as la réponse, merci de me le faire savoir! :smiley:

Mon cher Luclebelge,



Je prends prétexte de tes interrogations existentielles sur une statue d’ Hadès pour t adresser d abord toute ma considération pour tes nombreuses contributions sur le site de MFC.

Quelle joie de m’ouvrir l’esprit entre deux annonces de vente de pneus hiver à peine usagés ou de meubles IKEA cause déménagement.

Comme beaucoup, je m’ empresse de cliquer sur tes liens et d aller me goinfrer de culture munichoise en sautant ensuite sur ton blog.



Concernant Hades et son “Trident”, mon érudition se limite à quelques minutes de recherche sur Google mais on trouve sur les sites de langue anglaise une référence à un baton à deux dents (two-pronged staff) comme instrument de puissance d’ Hades, à coté de son casque d’invisibilité. Il suffit de rechercher dans Google Images “hades staff” pour en voir diverses représentations.



Alors pourquoi un Trident pour Hades au parc de Nymphemburg ?

Là, je ne te livre plus que mes propres hypothèses mais il se peut que :

  • Aulicezk, le sculpteur de cette statue, ait eu du mal à vérifier sur Google, qui n’en était qu’à ses balbutiements en 1778
  • Aulicezk revenait des Wiesen quand il a travaillé le baton à deux dents et avait les idées confuses
  • Hades s etait travesti en Poséidon lors du dernier Fasching et n a pas rendu son matos à son collègue



    Quoiqu’il en soit, ne te mets pas martel en tete.

    Savourons Munich, la Bavière et le monde. Nous penserons à Hades plus tard.



    Ton plus fidèle gabilecteur

Merci beaucoup Gabilecteur:)



J’ai googlé comme toi et avais bien sûr trouvé qu’Hadès est un dieu fourchu (pourvu de fourche), mais j’adore ton esprit qui propose des solutions plus alcoolisées…ceci dit hier en me promenant avec mon visiteur, un homme de culture, nous fûmes vraiment interpellés par ce trident pas assez édenté.



Et grand merci pour ton appréciation, les retours de lecteurs me sont précieux!



Luc

Cher Gabilecteur,



Je me suis permis de copiercoller une grande partie de commentaire pour le reproduire sur mon blog, en fin de post.

Merci encore:)



Luc

euh et tu commets un léger anachronisme, les Wiesen viennent de fêter leurs 200 d’existence, donc l’idée du sculpteur imbibé à l’Oktoberfest pour être plausible n’est pas historiquement vérifiable , le terminus ad quem étant antérieur au rapport imaginé :smiley: .